Jonas Fans


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "La raison n'est pas ce qui règle l'amour" (Molière) |pv.Hugo Scottfield

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lilly Miller

|| F O N D A T R I C E ||

avatar

Messages : 1036
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 26
Où te caches-tu ? : A Monster-City

Ma vraie nature...
Prénom : Lilly
Âge: 100 ans
Mes relations...:

MessageSujet: "La raison n'est pas ce qui règle l'amour" (Molière) |pv.Hugo Scottfield   Ven 11 Sep - 23:10

"La raison n'est pas ce qui règle l'amour"
(Molière)


Hugo Scottfield & Kristen Troys


    Il était assez tard et j’errais encore dans les rues sombres et vides de Monster-City. Le sommeil n’arrivait pas à prendre le dessus sur les pensées qui me hantés. Des tonnes de questions se bousculaient dans ma tête. Quentin avait l’air tellement distant et froid que toutes les questions qui s’entassaient dans ma tête s’étaient réveillées. Au début, j’étais convaincue que je serais heureuse avec lui, mais la réaction de mes amies en apprenant mon mariage et la tromperie de Quentin avaient été tellement souvent négatives que je ne savais vraiment plus quoi faire. Cet endroit avait vraiment quelque chose de négatif et je l’avais sentit dès la seconde où j’avais mis les pieds dans cette prison. J’avais un petit ami aimant, une situation sociale très satisfaisante et ici, j’avais tout perdue. Je me disputais régulièrement avec mes amis alors que ça arrivait vraiment très rarement à l’extérieur.

    J’étais une jeune fille – même à 99 ans, je me sentais jeune ! – assez discrète et très sensible. Même si j’avais un caractère assez fort, je me faisais facilement manipulé et l’idée que Quentin se serve de ce trait de caractère me faisait tellement peur. Les images de ma transformation tournaient en boucle dans ma tête. Le venin coulant dans mes veines, brûlant mes vaisseaux. Cette douleur était tellement atroce. Et si Quentin ne m’avait jamais transformé ? Si j’avais était une vulgaire humaine, est-ce que ma vie aurait été réjouissante ? Peut-être que je me serais mariée avec un humain, j’aurais même peut-être eu de enfants. Oui, je voulais avoir des enfants, mais bizarrement, je ne voulais pas en avoir avec Quentin. Bizarrement, j’arrivais de moins en moins à voir un avenir avec lui.

    Marchant dans les sombres ruelles, je n’aurais jamais imaginé faire une rencontre qui aura changé complètement ma vie. Je regardais le sol en marchant, ne faisant pas attention de l’endroit où j’allais, ne faisant pas attention aux éventuels obstacles qui pourraient freiner ma marche. Il faisait une chaleur assez étouffante et un petit vent vint décoiffer mes longs cheveux bruns que j’avais essayé d’ordonner en plaçant mes mèches derrières mes oreilles. Tout à coup, je sentis mon épaule se freiner vers l’arrière par une entrechoque. Ce choc m’empêcha d’avancer et me stoppa donc dans ma marche hésitante à travers les ruelles désertes. Je me tournai alors et le découvrit.

    Un grand brun au regard tellement intense et au visage sans expression tellement mystérieux. Il se contenta de me fixer. Ses grands yeux bleus étaient plongés dans les miens complètements intéressés par tout ce mystère qui planait autour de lui. Il dégageait quelque chose de tellement irrésistible. J’étais quelqu’un qui aimait la discrétion et la simplicité mais cette nouveauté dans la manière d’être de ce jeune homme était tellement attirante. Il n’affichait aucune expression, ni de l’étonnement, ni de la passion, rien. Tout ceci était tellement bizarre que j’avais envie de pouvoir lui connaitre. Je ne savais pas trop comment réagir ni comment il me voyait, mais je fondais littéralement sous ses yeux bleus azurs.

    Je sentis une vague de chaleur envahir mon corps et un flux sanguin qui s’accumulait dans mes joues plus l’inconnu prolongea cette expérience tellement intense. Je sentais son odeur : il était un vampire, tout comme moi. Il ne pouvait donc pas lire dans mes pensées ce qui était un bon point pour moi car si il avait pu les lires, il aurait sûrement éclaté de rire. Je ne croyais pas trop au coup de foudre, je ne savais donc pas trop comment qualifié ce que je ressentais là maintenant. Mais quelque chose m’attirais chez lui. Je brisai alors cette rencontre par nos regards et regarda à terre en chuchotant comme une gamine :

      Kristen ▬Excusez moi, je ne regardais pas où j’allais…


    J’avais l’étrange et fausse impression de le connaitre, de l’avoir déjà vu alors que c’était faux. Je relevai alors la tête et replongea mon regard dans le sien, toujours aussi vide d’émotions. Je continuai :

      Kristen ▬ On ne s’est pas déjà vu quelque part ?


_________________
    \"Le bonheur est salutaire pour les corps,
    mais c'est le chagrin qui développe
    les forces de l'esprit.\"
    - MARCEL PROUST -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rggrgergtrh.forumactif.com
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: "La raison n'est pas ce qui règle l'amour" (Molière) |pv.Hugo Scottfield   Sam 12 Sep - 11:34

    La nuit tombait et une fois de plus, je me baladais dans les ruelles sombres de Monster City après une journée de chasse. Cette ville que je détestais tant, où j'étais enfermé avec des gens sois disant pareils que moi. Semblables ? Laissez-moi rire. Jamais je n'avais trouvé quelqu'un qui me ressemblait. Même ici, je me sentais différent. Quelque part entre mes pensées les plus sombres, je me demandai que préférais-je entre ma vie ici, et ma vie d'avant. Franchement, je n'en savais rien. Ici, tout était différent et tout le monde savait ce que j'étais, ce qui m'a joué des tours d'ailleurs. Cette dernière soirée en boîte me revint à la mémoire. Sacha Melboorn. La garce allait me le payer très cher. Je chassai rapidement cette fille de ma tête tout en essayant de me contrôler. Respire Hugo, respire. Ne te laisse pas emporter par la haine qui est enfouie en toi, au plus profond de toi-même. Ne les laisse pas gagner. Ne LA laisse pas gagner. Respire. La colère commença à redescendre lentement, j’étais soulagé. J’avais déjà commis trop de meurtres par sang froid. Beaucoup trop. Soudainement, une femme me fonça droit dessus. Je réalisais alors la chance qu’elle avait eue. Si la haine avait pris le dessus, j’aurais été capable de lui sauter dessus. Ne lui laissant aucune chance de s’en sortir. Mais heureusement, pour une fois, cela n’eut pas lieu. Elle se retourna. C’était une belle femme. Plutôt petite par rapport à moi, brune, des yeux d’une profondeur extrême. C’était un vampire. Un magnifique vampire. Ma tête tourna, ma vue se troubla, et l’espace de quelques secondes, je perdis tous mes repères. Reprends-toi Hugo. Reprends le contrôle. Je ne comprenais pas ce qu’il m’arrivait, je détestais le moindre signe de faiblesse. Je me concentrai et reprit le contrôle de la situation, espérant qu’elle n’eut rien remarqué. Elle était toujours là, à me regarder profondément. Je provoquai souvent ce genre de réaction chez les gens – les femmes en particulier. Je décidai donc de poursuivre mon chemin mais elle baissa le regard, regardant le sol, gênée.

    - Excusez moi, je ne regardais pas où j’allais…

    Elle replonga son étrange regard dans le mien, me fixant d’une manière inhabituelle pour une première rencontre.

    - On ne s’est pas déjà vu quelque part ?

    Stupide. Bien sûr qu’elle m’avait déjà vu, bien sûr qu’elle avait déjà entendu parler de moi. J’étais ici depuis peu de temps, mais j’avais déjà compris que les rumeurs allaient vite. De plus, j'avais fait plusieurs fois la une des journeaux, depuis que j'avais connu la notoriété. Mon trouble reprena le dessus et je dus me concentrer pour lui répondre.

    - Non, je ne crois pas. Enfin pas de mon côté. Tu sais qui je suis, hein ? Allez, fais pas semblant.
Revenir en haut Aller en bas
Lilly Miller

|| F O N D A T R I C E ||

avatar

Messages : 1036
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 26
Où te caches-tu ? : A Monster-City

Ma vraie nature...
Prénom : Lilly
Âge: 100 ans
Mes relations...:

MessageSujet: Re: "La raison n'est pas ce qui règle l'amour" (Molière) |pv.Hugo Scottfield   Sam 12 Sep - 12:01

    J’observais son visage avec la plus grande attention afin de pouvoir déchiffrer quelque chose, mais rien. Il hésitait avant de me répondre puis me dit :

      - Non, je ne crois pas. Enfin pas de mon côté. Tu sais qui je suis, hein ? Allez, fais pas semblant.


    Je ne faisais semblant de rien du tout. Son visage m’était réellement familier mais je n’arrivais plus à me souvenir…vu comment il avait l’air de maitriser ses sens et sa classe qui ne date pas des jeunes de nos jours, j’en conclue qu’il devait être assez âgé. Au moins plus de 60 ans. Tout à coup, un éclair vint me frapper, bien sur ! Tout le monde ne parler que de lui ici. Je ne me rappeler plus exactement son nom mais je savais que c’était un vampire assez...spécial. Joueur de football professionnel ayant une réputation assez étrange. Mais je détestais les ragots et je ne croyais que ce que je voyais. Je fus donc semblant de ne pas savoir de quoi il parlait car après tout, les gens qui sont célèbres ne devaient pas vraiment aimé qu’on les reconnaisse à tout bout de champs. Et puis, je ne le reconnaissais pas vraiment car je ne savais même plus quel était son nom. Je sentis cette chaleur repasser tout le long de mon corps et essaya de contrôler ses joues qui rougissaient tellement –non, trop –facilement. Je lui souris et m’avança vers lui en lui tendant ma main droite :

      Kristen ▬ Je m’appelle Kristen. Désolée mais je ne vois pas du tout comment je saurais qui vous êtes si nous nous ne sommes pas encore rencontrée. Et si ça aurait été le cas, je m’en serais souvenue croyais moi.


    Et oui, quand il me fallait devoir mentir, je savais faire ça à la perfection même si ce mensonge n'en était pas vraiment un. Ma main était toujours tendue vers elle et je le fixais de nouveau dans les yeux. Qu'allait-il faire ?

_________________
    \"Le bonheur est salutaire pour les corps,
    mais c'est le chagrin qui développe
    les forces de l'esprit.\"
    - MARCEL PROUST -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rggrgergtrh.forumactif.com
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: "La raison n'est pas ce qui règle l'amour" (Molière) |pv.Hugo Scottfield   Sam 12 Sep - 12:17

    Elle me tendit la main.

    - Je m’appelle Kristen. Désolée mais je ne vois pas du tout comment je saurais qui vous êtes si nous nous ne sommes pas encore rencontrée. Et si ça aurait été le cas, je m’en serais souvenue croyez moi.

    Je pouvais lire dans ses yeux qu’elle mentait. Mais je n’y fis pas attention. Cette femme m’intriguait, elle était… Différente des autres. J’aurais pût essayer de m’amuser avec elle comme les autres mais curieusement, je n’en avais pas envie. Je voulais juste en savoir plus sur qui elle était. Elle disait s’appeler Kristen, je n’avais jamais entendu parler d’elle. Les gens m’évitaient ici comme à l’extérieur, et je n’étais donc pas le premier sollicité pour les ragots, ce qui se comprenait. Les gens me connaissait tous, ou presque. Ils savaient qui j’étais, et ce qu’on racontait sur moi. Ils avaient tout intérêt à ne pas m’approcher, surtout depuis l’histoire avec la fille. Elle continuait à me fixer dans les yeux, je voyais bien la gêne qu’elle ressentait. Le rouge lui montait aux joues de plus en plus, sans doute l’intimidais-je. Je ne lui serrai pas la main, mais sourit et lui répondit.

    - Hugo, Hugo Scottfield.

    Elle baissa la main voyant que je ne la serrai pas. Je continuai à la dévisager, toujours avec ce regard provoquant et ce sourire éclatant comme je savais si bien le faire. Nous restâmes quelques minutes ainsi à nous regarder, je me plongeai dans ses grands yeux qui me fascinaient. Je manquai de distraction ces derniers temps et à présent, j’en avais trouvé une.

    - Excusez moi de vous avoir importuné avec mes mauvaises manières. Pourrais-je me faire pardonner autour d’un café ?

    Cette fois-ci, ce fut à moi de lui tendre la main. Je voulais savoir à qui j'avais à faire. J'allais attendre un peu pour lui faire du mal. J'allais attendre d'en savoir plus. Elle était la seule qui pouvait m'aider dans ma recherche de la fille. La seule qui pouvait me donner des informations. La seul qui m'avait approché ces derniers jours.
Revenir en haut Aller en bas
Lilly Miller

|| F O N D A T R I C E ||

avatar

Messages : 1036
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 26
Où te caches-tu ? : A Monster-City

Ma vraie nature...
Prénom : Lilly
Âge: 100 ans
Mes relations...:

MessageSujet: Re: "La raison n'est pas ce qui règle l'amour" (Molière) |pv.Hugo Scottfield   Sam 12 Sep - 13:57

    - Hugo, Hugo Scottfield.

    Voyant qu’il ne comptait pas me prendre la main, je la baissai. Mais ses yeux restaient plongés dans les miens avec un petit grain d’arrogance et un petit sourire aux lèvres.

    - Excusez moi de vous avoir importuné avec mes mauvaises manières. Pourrais-je me faire pardonner autour d’un café ?

    Je ne compris pas de suite. Ces paroles étaient une antithèse de ses gestes. Il me tendit alors sa main. Une petite voix, un instinct dans ma tête me disait de ne pas la prendre. De refuser son invitation et de tourner le dos en m’en allant en courant. Mais quelque chose m’attirait tellement dans ce qu’il dégageait. J’avais l’impression qu’il voulait se faire passer pour un méchant garçon, un « bad boy » mais au fond de chacun d’entre nous, je pensais, non, j’étais sûre qu’il y avait toujours une part de bonté bien enfouie dans notre cœur. Je lui attrapai alors sa main. Le contact de sa peau aussi froide que la mienne me fit frissonner légèrement. J’aurais voulu pendant un instant m’enfuir, courir le plus loin possible pour ne pas pouvoir le revoir mais je n’y arrivais pas. Hésitante et gardant ma main dans la sienne, je lui répondis :

      Kristen ▬ Je…et bien oui, je veux bien. Mais le café a intérêt à être vraiment bon pour que ça suffise à vous pardonner.


    Je l’entendis émettre un léger rire et je fis de même. Je lâchai alors sa main et nous commençâmes à marcher en direction du seul café qui pourrait être encore ouvert à cette heure tardive : le « Night Cofee ». Alors que nous marchions, je retirai discrètement ma bague de fiançailles que je déposai dans la poche de mon short en jean. Je regardais le sol, mes converses noires qui se fondaient dans l’obscurité de la nuit. Je ne préférais pas le regarder mais j’avais l’étrange impression que celui-ci me fixait. Une fois dans le café, nous allâmes nous assoir et il alla chercher deux cafés. Il avait une très belle allure et je trouvais même qu’il avait beaucoup de classe. Après réflexion, j’arrivais à la conclusion qu’il devait avoir 80 ans minimum. Lorsqu’il revint, les cafés en main, toujours aucune expression n’était dessinée sur son visage pâle. Je bus alors une gorgée du café, très chaud puis lui dit :

      Kristen ▬ Vous...enfin, je peux vous tutoyez non ?


    Il fit un signe de la tête. Je continuai :

      Kristen ▬ Tu pensais que je te connaitrais, tu es quelqu’un d’important ?


    Je me mordis la lèvre inférieure, tic que j’avais lorsque j’étais mal à l’aise. Il n’arrêtait pas de me fixer avec ses grands et magnifiques yeux bleus, il ne faisait que ça ce qui me rendait plutôt mal à l’aise. Je baissai mon regard vers mon café avant de boire une seconde gorgée en attendant sa réponse.

_________________
    \"Le bonheur est salutaire pour les corps,
    mais c'est le chagrin qui développe
    les forces de l'esprit.\"
    - MARCEL PROUST -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rggrgergtrh.forumactif.com
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: "La raison n'est pas ce qui règle l'amour" (Molière) |pv.Hugo Scottfield   Sam 12 Sep - 14:09

    ▬ Je…et bien oui, je veux bien. Mais le café a intérêt à être vraiment bon pour que ça suffise à vous pardonner.

    J’émis ce léger petit rire de séducteur, comme je savais si bien le faire. Je savais que je plaisais beaucoup et j’aimais en jouer pour arriver à mes fins. Nous nous dirigeâmes en direction du café. Galant comme j’étais, je parti nous chercher deux Starbucks bien serrés. Oui, je suis un vrai New-Yorkais.

    ▬ Vous...enfin, je peux vous tutoyez non ?

    J’acquiesçai, elle continua.

    ▬ Tu pensais que je te connaitrais, tu es quelqu’un d’important ?

    Elle se mordit la lèvre, autre signe qui trahissait sa faiblesse. En réalité, elle avait peur de moi. Ou plutôt, elle était intriguée, fascinée. Fascinée au point de risquer sa vie pour en savoir plus sur moi. Cette idée de fit sourire. Je décidai de dire la vérité et de jouer sur la carte de la franchise. J’avais bien étudié son comportement depuis notre rencontre et elle me paraissait quelqu’un de naïve, vraie. Trop vraie. Encore une qui ne s’était pas encore rendue compte que la sincérité ne paye pas et ne payera jamais. Bref, pour obtenir sa confiance je me devais d’être comme elle.

    - On peut dire ça… Tu n’as pas reconnu mon nom ? Ça me déçoit. (Petit sourire séducteur en coin) Je suis un footballeur à haut niveau. Enfin, j’étais. Depuis que je suis à Monster City évidemment je ne peux plus exercer. Mais parle moi plutôt de toi…

    Je posai mon café et m’approcha d’elle, posant ma main sur sa main, ne la quittant pas des yeux. Je la regardais toujours et encore, m’amusant moi-même de ses réactions.

    - ça fait longtemps que tu es ici ? J’ai remarqué l’absence d’alliance à ton doigt. Dis moi, que fais une si jolie femme que toi seule ?
Revenir en haut Aller en bas
Lilly Miller

|| F O N D A T R I C E ||

avatar

Messages : 1036
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 26
Où te caches-tu ? : A Monster-City

Ma vraie nature...
Prénom : Lilly
Âge: 100 ans
Mes relations...:

MessageSujet: Re: "La raison n'est pas ce qui règle l'amour" (Molière) |pv.Hugo Scottfield   Sam 12 Sep - 14:30

    - On peut dire ça… Tu n’as pas reconnu mon nom ? Ça me déçoit. Je suis un footballeur à haut niveau. Enfin, j’étais. Depuis que je suis à Monster City évidemment je ne peux plus exercer. Mais parle moi plutôt de toi…

    Footballeur à haut niveau, je le savais ! Puis-ce que Quentin était fan de football. La seule idée que je puisse penser à lui alors que j'étais avec un autre homme me décevait. Au fond, il m'avait fait tellement de mal, il s'était permis deux écarts, alors pourquoi ne pas lui rendre la monnaie de sa pièce ? Mes sentiments étaient tellement confus... Le jeune homme s'approcha de moi et posa sa main douce sur la mienne.

    - ça fait longtemps que tu es ici ? J’ai remarqué l’absence d’alliance à ton doigt. Dis moi, que fais une si jolie femme que toi seule ?


    Si seulement il savait...j'étais loin d'être seule même si lorsque j'étais avec Quentin, j'avais l'impression qu'il n'était pas vraiment là. Qu'il était loin, très loin de moi. J'avais besoin de quelqu'un de plus sur de lui, de beaucoup plus sur de lui que je ne l'étais de moi. On disait souvent "Les opposés s'attirent"... Est-ce vrai ? Car le fait qu’Hugo soit aussi sûr de lui était tout à fait attirant pour moi. Son regard profond exprimé une certaine détresse mais son comportement était tout à fait différent. Cette fois, je ne rougie plus; enfin, je ne rougie pas comme une idiote. Sa main était toujours sur la mienne. Je l’observai en évitant toujours son regard. Je lui répondis, un petit sourire aux lèvres.

      Kristen ▬ Qui a dit qu’il fallait porter une alliance pour être en couple ?


    Je levai ma tête vers lui. Il avait vraiment des yeux magnifiques qui ressortaient bien avec ses cheveux bruns. Son regard était toujours aussi vide d’expression et j’aurais voulu savoir à quoi il pouvait bien penser à cet instant. Il avait l’air d’être un séducteur et le fait de voir qu’il était aussi à l’aise avec sa nature de vampire me changée tellement de Quentin. Je ne voulais donc pas tout gâcher et voir où cette relation aller menée. Voir jusqu’où cette relation aller menée alors qu’Hugo avait toutes les cartes et les informations en main. Je continuai :

      Kristen ▬ Oui, j’ai quelqu’un dans ma vie, mais tout n’est pas rose avec lui…j’ai besoin d’un vrai mec. Quelqu’un qui s’assume et qui ne me trompera pas avec la première venue.


    Quentin m’avait fait très mal et à travers cette phrase, cette confidence à un parfait inconnue, je compris que je ne lui avais pas vraiment pardonné et que la blessure était profonde, beaucoup trop profonde.

_________________
    \"Le bonheur est salutaire pour les corps,
    mais c'est le chagrin qui développe
    les forces de l'esprit.\"
    - MARCEL PROUST -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rggrgergtrh.forumactif.com
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: "La raison n'est pas ce qui règle l'amour" (Molière) |pv.Hugo Scottfield   Sam 12 Sep - 16:30

    ▬ Qui a dit qu’il fallait porter une alliance pour être en couple ?

    Elle leva la tête vers moi, m’observant encore et toujours, plongeant son regard dans mes yeux bleus. Kristen avait de la repartie, chose que j’appréciai beaucoup chez les gens – et les femmes. J’ai toujours détesté les gens faible d’esprit, renfermés sur eux même et incapables d’entretenir une conversation intéressante. Kristen n’était pas comme ça.

    ▬ Oui, j’ai quelqu’un dans ma vie, mais tout n’est pas rose avec lui…j’ai besoin d’un vrai mec. Quelqu’un qui s’assume et qui ne me trompera pas avec la première venue.

    C’était ma chance. A vrai dire, j’étais sûr et certain qu’elle faisait une allusion à moi, ça crevait les yeux. Et j’allais pouvoir en jouer. Me servir d’elle pour arriver à mes fins. Il devait m’être plutôt simple de la faire parler afin de me livrer les moindres détails de sa vie, je savais utiliser mon charme de la bonne manière. Je lui plaisais, même un enfant aurais pût le deviner. Vu les regards qu’elle me lançait, je serais son mec actuel, j’aurais des soucis à me faire. Dommage pour lui, je comptais bien profiter d’elle afin d’obtenir ce que je voulais. Les couples me dégoutaient. Tout du moins, je les trouvait débiles, idiot. L’amour n’est qu’une faiblesse. Un leurre. Uniquement ça. Et ceux qui croient le contraire se trompent. J’avais toujours vécu sans amour et alors ? Je ne m'en sortais plutôt pas mal, je trouve. Ne faire confiance qu’à soi-même, c’est ça la clef.

    - Ce mec est une ordure. Tromper une femme si… Magnifique ! Il faut être maso. Tu sais, ce mec ne te mérite pas à mon avis. Tu as bien raison de penser qu’il te faut un mec, un vrai.

    Je lui caressait lentement la main, elle eut l’air d’apprécier. Je bu une gorgée de café et lui sourit.

    - Tu fais quoi, ce soir ? Tu me permets de prolonger la soirée avec toi ? Oserais-tu partager un moment avec un inconnu ? Car en fait moi, j'en ai très envie...

    J'étais sûre qu'elle allait dire oui, elle ne pouvait rien refuser à mes beaux yeux bleus. Quelle faiblesse ! Dormant à l'hotêl, je n'avais pas encore de logement fixe et comme je voulais être au calme avec elle, j'esperais qu'elle m'emmènne à son domicile.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lilly Miller

|| F O N D A T R I C E ||

avatar

Messages : 1036
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 26
Où te caches-tu ? : A Monster-City

Ma vraie nature...
Prénom : Lilly
Âge: 100 ans
Mes relations...:

MessageSujet: Re: "La raison n'est pas ce qui règle l'amour" (Molière) |pv.Hugo Scottfield   Sam 12 Sep - 20:54

Spoiler:
 

_________________
    \"Le bonheur est salutaire pour les corps,
    mais c'est le chagrin qui développe
    les forces de l'esprit.\"
    - MARCEL PROUST -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rggrgergtrh.forumactif.com
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: "La raison n'est pas ce qui règle l'amour" (Molière) |pv.Hugo Scottfield   Sam 12 Sep - 20:59

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lilly Miller

|| F O N D A T R I C E ||

avatar

Messages : 1036
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 26
Où te caches-tu ? : A Monster-City

Ma vraie nature...
Prénom : Lilly
Âge: 100 ans
Mes relations...:

MessageSujet: Re: "La raison n'est pas ce qui règle l'amour" (Molière) |pv.Hugo Scottfield   Sam 12 Sep - 21:03

Spoiler:
 

_________________
    \"Le bonheur est salutaire pour les corps,
    mais c'est le chagrin qui développe
    les forces de l'esprit.\"
    - MARCEL PROUST -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rggrgergtrh.forumactif.com
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: "La raison n'est pas ce qui règle l'amour" (Molière) |pv.Hugo Scottfield   Sam 12 Sep - 21:06

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lilly Miller

|| F O N D A T R I C E ||

avatar

Messages : 1036
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 26
Où te caches-tu ? : A Monster-City

Ma vraie nature...
Prénom : Lilly
Âge: 100 ans
Mes relations...:

MessageSujet: Re: "La raison n'est pas ce qui règle l'amour" (Molière) |pv.Hugo Scottfield   Sam 12 Sep - 21:35

- Ce mec est une ordure. Tromper une femme si… Magnifique ! Il faut être maso. Tu sais, ce mec ne te mérite pas à mon avis. Tu as bien raison de penser qu’il te faut un mec, un vrai.

Il y avait tellement de gens qui m'avaient dit ça...mais j'étais aveuglée par l'amour...
Il me caressait lentement ma main et j'avoue que j'aimais beaucoup ça. Il bu une gorgée et me sourit :

- Tu fais quoi, ce soir ? Tu me permets de prolonger la soirée avec toi ? Oserais-tu partager un moment avec un inconnu ? Car en fait moi, j'en ai très envie...

Quentin était en "voyage" depuis quelques temps pour les services de Tristan, le traitre qui nous avais envoyé ici. L'appartement était donc vide et rien qu'a moi. J'hésitai un instant. Oui, je mourrais d'envie de passer un moment avec un inconnue, surtout cet inconnue. Après quelques instants d'hésitation et d'interrogations, je lui rendis son magnifique sourire et lui dit :

Kristen ▬ J'en ai très envie aussi.

Il me lança alors un regard évocateur, séducteur, bref, qui voulait tout dire. Je me leva alors et il me suivit jusqu'à chez moi...

Spoiler:
 

_________________
    \"Le bonheur est salutaire pour les corps,
    mais c'est le chagrin qui développe
    les forces de l'esprit.\"
    - MARCEL PROUST -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rggrgergtrh.forumactif.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: "La raison n'est pas ce qui règle l'amour" (Molière) |pv.Hugo Scottfield   

Revenir en haut Aller en bas
 

"La raison n'est pas ce qui règle l'amour" (Molière) |pv.Hugo Scottfield

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jonas Fans :: Autres :: Archives :: Rp-